Nos pensées accompagnent Jules Bianchi

Le pilote français a subi un terrible accident dimanche dernier lors du Grand Prix du Japon, à Suzuka.

Selon les images d’un amateur, Jules Bianchi aurait frappé de plein fouet la remorqueuse affairée à bouger le bolide d’Adrian Sutil. Les mauvaises conditions de piste causées par une pluie intense auraient été à l’origine de ces deux pertes de contrôle consécutives.

Jules a subi une intervention chirurgicale à la tête quelques heures après son transport à l’hôpital. Il se trouve dans une situation très grave, mais stable.

Est-ce que l’on aurait pu éviter ce tragique accident ?

Probablement. Plusieurs pilotes se sont plaints de conditions dangereuses et de visibilité très restreinte. Pourquoi ne pas arrêter la course ? Sans oublier que la FIA avait demandé au promoteur de devancer l’épreuve à 11h plutôt que de garder l’horaire initial – soit départ à 15h – à cause d’un typhon annoncé en après-midi dimanche.

Autre point majeur : la présence de véhicules de dépannage à découvert sur la piste pendant la course. Ce n’est pas la première fois qu’une collision de la sorte passe près d’arriver. Cette fois, malheureusement, un violent contact a eu lieu. Pourquoi ne pas neutraliser la course avec une voiture de sécurité? Ils le font souvent en Nascar. Les spectateurs et téléspectateurs ne sont pas désintéressés pour autant. Il serait simplement intelligent de minimiser les risques.

Comme il est arrivé plusieurs fois en Formule Un, la sécurité est élevée d’un cran suite à un accident grave. On réagit tard, mais au moins des mesures sont prises et mises en place. Espérons que les blessures importantes du pilote puissent faire avancer les choses.

Et gardons espoir de voir ce jeune de 25 ans reprendre des forces…

Pour voir l’accident, vous pouvez cliquer ici


'Nos pensées accompagnent Jules Bianchi' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

© Marie-Laurence Paquin 2015. Tous droits réservés.