Ford Fusion hybride 2015 : Enfin une vraie hybride!

Pour certaines personnes, les voitures hybrides peuvent devenir très avantageuses, assez rapidement. Selon le type de déplacement et le nombre de kilométrage annuel, cette technologie relativement nouvelle a fait ses preuves.

Le système continuera d’évoluer dans les prochaines années. Mais Ford est assurément devenu une référence dans le domaine.

À partir de 30 399$, la Ford Fusion hybride 2015 a de nombreux avantages. L’exemplaire que j’ai conduit pendant une semaine – soit la SE munie de quelques options supplémentaires telle la sellerie de cuir – affichait un prix de 38 170$.

Ce n’est pas donné, je l’avoue. Cependant, si vous conduisez beaucoup, surtout en ville et dans le trafic, ça vaut le coup! J’ai obtenu une consommation de 7 L/100 kilomètres sur un trajet mixte. En parcours urbain uniquement, j’aurais facilement pu baisser cette moyenne.

Si je compare le système hybride de la Fusion à celui du Subaru XV Crosstrek que j’ai essayé récemment, tout m’a semblé plus efficace chez l’Américaine. Le moteur à essence est beaucoup moins sollicité, ce qui m’a laissée rouler en mode tout électrique pendant plusieurs kilomètres, à vitesse réduite. En fait, jusqu’à 30 km/h, seule la batterie me mouvait et ce, malgré l’air climatisé en fonction. C’est exactement dans des moments comme ceux-là qu’on économise des litres d’essence!

Bien sûr, la valise est de beaucoup handicapée par la batterie. Mais l’espace restant est plus que suffisant pour répondre aux besoins de la plupart des gens.

Le segment des hybrides s’élargit lentement, mais sûrement. Il y a quelques années, la référence en la matière s’avérait la Toyota Prius. La famille de Prius s’est agrandie (avec la petite C et la grande V) et cette dernière possède des dimensions qui peuvent être comparées à la Fusion. De plus, les Toyota Camry hybride, Hyundai Sonata hybride et Honda Accord hybride sont dorénavant de véritables compétiteurs dans le créneau vert. Dans une moindre mesure, la Volt peut aussi être considérée dans la course…

Conduite

 

Le véhicule est spacieux, bien équipé, agréable à conduire. Son confort est évident. La visibilité est bonne. Surtout que la caméra de recul est offerte d’emblée sur toutes les déclinaisons du modèle hybride.

L’habitacle est bien ficelé et spacieux. Seul reproche : le siège du conducteur, à l’exception de la version Titanium alors qu’il s’ajuste en dix directions, est un peu bas pour les petites personnes.

Sans avoir une tenue de route à tout casser, la Fusion hybride est assez directe. Bien entendu, les manœuvres à basse vitesse diminuent l’effet de roulis.

Le moteur de 2 litres jumelé au moteur électrique avec batterie au lithium-ion de 1,4 kw s’exprime bien. Il est intéressant de voir le fonctionnement et les transitions entre ces deux sources de puissance, ce qui est bien illustré sur l’écran de 8 pouces de la console centrale.

La transmission CVT fait un bon travail. Pas trop bruyante et assez souple, elle s’agence bien aux deux moteurs.

Finalement, ce véhicule à traction avant n’est pas disponible en rouage intégral. Dommage. Il aurait pu devenir une des rares hybrides offrant cette option.

Équipement

Mon véhicule étant muni de l’ensemble d’assistance au conducteur – d’une valeur de 2530$ taxes incluses – plusieurs caractéristiques technologiques et aides à la conduite m’étaient accessibles.

Ceci inclue le sonar de recul qui facilite les manœuvres de reculons, l’avertisseur d’angle mort, l’aide au changement de voie et l’avertisseur de sortie de voie, les feux de route automatiques, le stationnement automatique et les essuie-glaces à détecteur de pluie.

D’autre part, je suis mitigée face aux commandes tactiles de la console centrale. Le coup d’œil est indéniablement intéressant, mais l’aspect pratique m’enchante moins. Il n’a pas été rare que j’effleure le bouton du siège chauffant en voulant changer la station de radio, par exemple. En plus, il faut carrément enlever les yeux de sur la route afin de s’assurer que notre doigt est vis-à-vis la commande désirée. Dans des véhicules avec commandes en relief, on finit par développer des automatismes et il devient facile de changer la température de l’habitacle ou baisser le son du radio sans regarder. Cela dit, j’ai bien aimé la configuration du volant avec les commandes simples et accessibles en plus de l’ergonomie générale.

Ford Fusion hybride 2015

L’avant de la Fusion n’est pas sans rappeler la Aston Martin. Les calandres volumineuses sont devenues tendance. Cet aspect moderne la rajeunit. De plus, les roues de 17 pouces, installées de série sur toutes les Fusion hybrides, viennent certainement ajouter au caractère sportif du véhicule. Par contre, je suis persuadée que la Fusion ne sera pas le premier choix de la clientèle d’une trentaine d’années. Les dirigeants de Ford visent sans doute des gens plus âgés qui misent sur l’espace, le confort et bien sûr, l’économie de carburant.

Il est bon de savoir qu’une version hybride rechargeable, le modèle Energi, est aussi disponible à partir de 40 099$ pour la SE ou 42 299$ pour la Titanium. Si vous pouvez avoir accès à une borne de recharge, l’autonomie de la batterie est de beaucoup augmentée sur ce modèle et le système électrique devient alors prédominant.

 


'Ford Fusion hybride 2015 : Enfin une vraie hybride!' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

© Marie-Laurence Paquin 2015. Tous droits réservés.